Luti's Test

Fofo test de Luti ~
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fiche présentation Aurore

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Luti
Admin
avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 07/08/2016

MessageSujet: Fiche présentation Aurore   Lun 22 Aoû - 17:05

avatar 200x320
Aurore
► Surnom : Aucun
►  Âge : 25 ans
►  Race : Hybride de Ara vert
►  Groupe : Esclave sauvage
►  Métier : Divers petits boulots & prostitution
►  Particularité : Il est sourd-muet. Il sait lire sur les lèvres et communique en langue des signes ou en écrivant sur un carnet (avec une orthographe médiocre).
Il possède une cicatrice d'un sceau marqué au fer rouge sur la poitrine, du côté du cœur.
►  Bracelet : Cheville gauche
►  Utilise l'avatar de : Hisui Nagare de K Project
IRL
► Pseudo : Luti
► Âge : Le même qu'Aurore ~
► Comment es-tu arrivé ici : Aucun souvenir !
► Comment trouves-tu le forum : Je l'aime pas '-'
► Code :
Physique
icone 175x75
Décrivez votre physique. Minimum 5 lignes.
Mental
icone 175x75
Décrivez votre caractère. Minimum 5 lignes.
Histoire
icone 175x75
Tout commence il y a une trentaine d'année, près de la frontière Italienne, dans les montagnes alpines avec un homme du nom de Giovanni.
Giovanni était un Italien originaire de Turin qui, après avoir commis de nombreux délits de vol et avoir trempé dans quelques histoires louches, s'était enfuit vers la France pour echapper aux autorités.
Il avait trouvé refuge dans un vieux hameau abandonné au beau milieu des montagnes et avait survécu quelques mois en se servant des ressources que voulait bien lui prodiguer la nature. C'est en labourant le champ à la sortie du hameau qui lui servait de potager de fortune qu'il fit la découverte qui changea sa vie : un cristal d'esther. Usant des quelques notions de français qu'il avait appris lors de ses jeunes années et poussé par le vice de la richesse, il avait contacté les autorités les plus proches afin de signaler sa découverte. Très vite, des recherches eurent lieu et il s'avéra finalement que son champ était posé sur un immense gisement d'Esther.
Face à un tel filon, l'état décida d'allouer des fonds à l'ouverture d'une mine dont Giovanni serait l'exploitant.

En quelques semaines à peine, le hameau se remplit d'ouvriers et les premiers cristaux exploitables furent extraits. Giovanni passa d'un paysan isolé et pauvre à un homme riche et entouré d'employés à ses ordres.
Parmi les mineurs récemment arrivés, il y en avait un du nom de Laurent, un français originaire de la côte Atlantique. On dit parfois que l'amour est étrange et se trouve là ou on ne l'attend pas... Et bien vite, il frappa les deux jeunes hommes aux origines et aux tempéraments pourtant si différents. Leur relation a toujours été étrange et assez controversée dans le hameau mais cela ne semblait déranger ni l'un ni l'autre.
Les années filèrent, la mine était foisonnante et le hameau, bien que toujours coupé du monde, semblait avoir retrouvé sa splendeur d’antan. C'est environ cinq ans après l'arrivée de Giovanni en France que Laurent et lui décidèrent de concrétiser leur amour avec la naissance d'un enfant. C'est à ce moment là que tout commença pour Andréa, ou Aurore comme nous l'appellerons aujourd'hui.

Les deux parents furent ravis de la naissance de leur enfant, le ramenant précieusement dans leur petit hameau avec dans l'idée d'en faire quelqu'un de bien...et de riche précisait souvent Giovanni.  
Malheureusement, quelques jours seulement suffirent aux parents pour comprendre que quelque chose n'allait pas chez l'enfant. Andréa fut conduit chez le médecin du village le plus proche et après une petite batterie d'examens, le diagnostic tomba : il était sourd. Une cause congénitale, liée à une trop forte dose de médicaments ototoxiques lorsqu'il n'était encore qu'un embryon. Une erreur du laboratoire sans doute, mais une erreur irréversible. Cette annonce fit ressortir la différence de caractère entre les deux pères. Giovanni laissa exploser sa rage, allant jusqu'à renier cet enfant si différent et devenu inutile, tandis que Laurent se mit en tête de le protéger envers et contre tout, en devenant presque étouffant.

L'enfant commença donc sa vie ainsi, couvé par un père et ignoré par l'autre. Bien vite cependant, Laurent du se rendre à l'évidence : il était extrèmement compliqué de communiquer avec son fils. C'est pourquoi, alors que ce dernier était à peine âgé de deux ans, son père se mit en tête de lui apprendre à écrire par tous les moyens, passant des heures à lui enseigner, en délaissant presque son travail dans la mine. Malheureusement, ce n'est, comme tous les enfants, que vers ses trois ans qu'Andréa parvint à écrire ses premiers mots. Devant ce semblant d’échec, son père eut alors une seconde mais bien meilleure idée : apprendre la langue des signes. Giovanni était contre, pour lui il ne s'agissait que d'une perte de temps d'éduquer cet enfant. C'est donc uniquement grâce à son petit salaire et ses quelques économies que Laurent pu s'inscrire à des cours dans la ville la plus proche afin d'ensuite pouvoir transmettre son savoir à Andréa.
Hélas, la ville la plus proche dispensant ce genre de cours était assez éloignée du hameau. Ainsi, le temps de trajet pour s'y rendre, les temps de cours et les heures de travail de Laurent le privèrent de bon nombre d'heures en compagnie de son fils, ce dernier étant donc obligé d'apprendre à s'autonomiser très tôt.

A 7 ans, Andréa était une jeune garçon qui paraissait épanoui. Il maitrisait parfaitement la langue des signes, tout comme son père et quelques autres mineurs touchés par l'histoire de l'enfant. Il connaissait le hameau par coeur et les couloirs de la mine n'avaient plus aucun secret pour lui. Mais ce qu'il aimait par dessus tout était de s'enfuir dans les montagnes pendant quelques heures, afin d'y découvrir toutes ces choses que la nature pouvait offrir et qui lui permettaient de s'évader ne serait-ce qu'un temps de la routine habituelle de son petit hameau.
Autant dire que ces petits escapades effrayaient Laurent au plus au point et ne plaisaient pas du tout à Giovanni sans que personne ne sache réellement pourquoi venant de l'homme qui ne s'était jamais occupé de son fils.
Un soir, alors que Laurent venait de récupérer son fils de l'une de ses nombreuses escapades, une dispute éclata entre les deux parents, l'enfant au milieu. Laurent semblait exténué et Giovanni avait cette haleine qu'il avait souvent après avoir bu plusieurs des bouteilles cachées dans le seul meuble cadenassé de la maison.  Tout alla bien trop vite pour l'esprit du petit garçon, mais dans le chaos qui régnait, il se souvint d'avoir vu son père italien attraper le fer dont il se servait pour marquer ses bêtes, le plongeant dans le feu de la cheminée. Puis, après que Laurent ait essayé de l'en débarrasser en vain, se faisant repousser contre un mur, Andréa se souvient s'être fait attraper par le col et avoir poussé son premier cri face à l'intense douleur ayant soudain attaqué sa poitrine.

Lorsque l'enfant se réveilla le lendemain, son torse était bandé et son père français se trouvait à ses côtés. Il tenta de lui expliquer longuement les raisons de cette dispute, il s'excusa au moins une centaine de fois pour la blessure qu'Andréa avait reçu, il en vint même à pleurer un peu... Mais jamais Andréa ne comprit réellement ce qu'il s'était passé la veille et cela ne le dissuada pas de recommencer ses petites fugues, l'enfant n'ayant pas réellement fait le rapprochement avec l'incident.
Malgré cet évènement, la vie reprit calmement son cours, si on omet les messes basses des mineurs à chaque fois qu'ils voyaient passer l'un des deux pères ou leur fils. Les choses continuèrent ainsi pendant deux petites années, jusqu'au jour ou, rentrant d'une nouvelle escapade, Andréa aperçu un drôle d'engin sur le chemin menant à son hameau : une sorte de caisse montée sur roues et transportant des hommes en uniformes à l'air patibulaire. Prit de panique, l'enfant s'enfuit, passant sa première nuit dehors, et lorsqu'il osa enfin revenir chez lui le lendemain, il ne trouva plus aucune traces de ses parents, seulement quelques rares mineurs encore présents et faisant leurs valises. Les hommes restant n'apprirent que peu de choses à Andréa sur ce qu'il s'était passé. D'après eux, ses parents avaient été accusé de trafic d'Esther avec des réseaux italiens. L'état était venu, avait fermé la mine et avait arrêté les deux hommes. Face à de telle révélations, Andréa s'enfuit à nouveau. Commença alors pour lui de longs jours d'errances dans les montagnes qui devinrent très vite plus dangereuses et effrayantes qu'elles avaient pu être belles et attractives toute les fois passées.  

Âgée de 9 ans, Aurore fut trouvé par un chasseur officiant dans les alpes au beau milieu des montagnes, seul. Bien évidemment, le premier contact fut délicat, le jeune garçon, bien que comprenant l'homme, étant incapable de se faire comprendre de ce dernier du fait de son mutisme. Surement par acquis de conscience le chasseur fouilla les alentours à la recherche de toute personne pouvant connaitre l'enfant, mais ne trouvant personne il en vint à la conclusion qu'il avait simplement été abandonné là, au milieu de nul part, et il l'invita à le suivre jusque chez lui. L'homme vivait en ermite, dans un endroit reculé et coupé du monde.
Pendant les premiers jours, la communication entre eux fut quasiment inexistante. L'enfant restait prostré dans le coin de la chambre qui lui avait été donné, refusant même de s'alimenter, comme plongé dans une profonde dépression.
Les choses évoluèrent lorsqu'un matin, un livre apparu sous le nez du jeune garçon, l'homme lui faisant face allant même jusqu'à s'essayer à quelques signes assez flou pour tenter d'entrer en communication avec lui. Touché par un tel intérêt envers sa personne, l'enfant sortit de sa torpeur et recommença à s'alimenter. Quant au livre, il s'agissait du premier d'une longue série concernant l'apprentissage de la langue des signes.

Le temps reprit son cours. Le chasseur ignorant le prénom de son protégé et ce dernier se refusant à l'écrire, il fut donc renommé Aurore par l'homme et s'en accommoda sans aucun souci.
Dans la journée, Aurore travaillait sous les ordres du chasseurs, effectuant quelques basses tâches dans la maison ou ses alentours. De temps à autre, le chasseur prenait de son temps pour enseigner des choses à l'enfant et lui apprendre à mieux appréhender les montagnes les entourant.  Et le soir, lorsque l'homme était couché, Aurore étudiait ses livres de signes pour étoffer son vocabulaire, bien qu'il ne communiquait avec le chasseur presque exclusivement que par l'écrit.
Un matin, l'enfant se vit mettre un drôle d'anneau à la cheville sans qu'il n'en saisisse réellement l'utilité. Cependant, il ne posa pas plus de question que nécessaire à ce sujet.

C'est environ un an plus tard, lorsqu'Aurore atteint ses 10 ans, qu'un petit bouleversement eut lieu dans leur routine habituelle : l'arrivée d'un nouvel homme au service du chasseur. Captivé par l'arrivée soudaine d'une nouvelle personne au sein du duo qu'il formait avec le chasseur jusque là, Aurore se noua très vite d'amitié avec ce nouvel arrivant du nom de Vassily. C'est ainsi tout naturellement qu'il apprit à son aîné sa manière bien spéciale de communiquer. En retour, Aurore pouvait passer des heures à simplement écouter l'homme lui raconter des choses sur lui, son passé, les villes et pays dont il n'avait jamais entendu parler, élargissant ainsi ses horizons et éveillant son intérêt.
Encore une fois, le temps recommença à filer, mais d'une manière bien différente cette fois. La vie d'Aurore, qui jusque là lui avait toujours semblé monotone et terriblement routinière, semblait peu à peu se transformer en quelque chose de bien plus intéressant et pétillant.
Les semaines, les mois et les années passant, les liens noués entre les deux hommes se renforcèrent, Aurore commençant peu à peu à ressentir envers son ami un sentiment lui étant jusque là resté inconnu.

Alors que l'adolescent tentait difficilement de mettre des mots et des explications sur ce qu'il éprouvait, le chasseur de son côté estima qu'il était temps pour eux deux de passer à un autre stade de leur relation. C'est ainsi qu'Aurore passa de simple homme à tout faire d'intérieur à homme à tout faire d'intérieur et distraction sexuelle pour le chasseur. La chose fut assez étrange pour le jeune homme, ce brusque changement de statut venant bouleverser quelque peu la petite vie idyllique qu'il s'attelait à se forger depuis des années à présent...
Peu à peu, Aurore commençait à comprendre ses sentiments pour Vassily. Il supportait de moins en moins ses sorties avec le chasseur alors que lui restait cloitré entre les murs de leur maison... Il lui arrivait de délaisser ses tâches, les bâclant afin de les terminer au plus vite et de pouvoir profiter de plus de temps avec son ami lorsqu'il était présent. Ses gestes envers Vassily bien que discrets, se faisaient plus insistants et aguicheur sans trop se soucier des refus qu'ils entrainaient. Les choses évoluèrent ainsi doucement, discrètement au départ, mais bien surement...et à 22 ans, le comportement d'Aurore envers son ami avait bien changé, passant d'une profonde amitié et admiration à une recherche d'attention bien trop ambiguë. Peu à peu, et sans vraiment s'en rendre compte, Aurore délaissa le chasseur au profit de l'esclave alors qu'il avait toujours eut une certaine proximité et une affection non dissimulée envers cet homme l'ayant élevé durant toute ces années. A cet instant, Aurore ignorait encore que ce comportement ne mènerait à rien de ce qu'il espérait, bien au contraire. Il l'apprit malheureusement à ses dépends, le jour ou les deux hommes quittèrent la maison, le chasseur y revenant seul pour la première fois depuis bien des années.

Lorsqu'Aurore comprit qu'il ne reverrait plus la seule personne à qui il portait encore un réel intérêt, il se laissa sombrer dans une profonde dépression. De chagrin et de désespoir, il tenta de mettre fin à ses jours lors d'une absence du chasseur en ingurgitant l'une des plantes poussant derrière leur maison, connue pour son poison. Malheureusement, il échoua lamentablement, n'ayant pas avalé assez de poison pour en mourir et le chasseur rentrant à temps pour pouvoir agir.
Après ça, Aurora sembla simplement se résigner, se contentant d'obéir aux ordres du chasseur comme une poupée sans âme ni libre arbitre. Peu à peu, il se laissa sombrer dans une nouvelle routine encore plus morne et douloureuse que les précédente car cette fois dénuée de tout espoir d'avenir. Cette routine dura presque deux ans... Deux longues années, durant lesquelles même le chasseur semblait avoir quelque peu changé, comme affecté par la tristesse de celui qui n'était pourtant que son esclave.

A l'aube des 24 ans d'Aurore, tout bascula une nouvelle fois. Il avait fait très froid cet hiver là dans les montagnes enneigées et un soir, le chasseur était rentré affaibli et brûlant de fièvre. C'est en le voyant ainsi affaiblit que les émotions d'Aurore semblèrent se réveiller après deux ans de sommeil, le jeune homme réalisant qu'il risquait de perdre une nouvelle fois l'une des personnes lui étant proche, la dernière qu'il lui restait encore.
Le jeune homme resta au chevet du chasseur durant de longues journées, l'homme semblant s'affaiblir un peu plus chaque jour. Les montagnes regorgeaient de plantes médicinales mais loin de tout et sans médecin ni technique moderne, l'avenir du chasseur semblait bien sombre. En moins d'une semaine, le chasseur était devenu incapable de se lever ou même de se nourrir seul et semblait avoir de plus en plus de mal à respirer et parler. Cependant, sur son lit de mort et devant la détresse lisible dans les yeux d'Aurore, il lui offrit son ultime cadeau, lui murmurant son dernier mot : "Isentia". Le lendemain matin, il ne se réveilla pas.

Aurore se retrouva seul dans cette grande maison qui lui sembla soudain si vide. Il aurait pu se laisser sombrer dans la tristesse, mais le dernier mot du chasseur fut ce qui l'en sauva. Après quelques recherches dans de vieux livres, Aurore comprit qu'Isentia n'était ni plus ni moins qu'une ville sur la côte Atlantique, en France. Le jeune homme connaissait bien le chasseur après toute ces années de pratique. Si ce dernier lui avait murmuré le nom de cette ville comme dernière parole, ce n'était pas pour rien. Dés l'instant ou il avait comprit qu'il s'agissait d'une ville, il su que c'était là-bas que l'homme avait abandonné son vieil ami. C'est sur cette pensée et sans réfléchir une seconde de plus qu'Aurore réunit quelques affaires et provisions dans un petit sac avant de se mettre en quête de cette fameuse ville pleine de promesses et d'espoir.

Le jeune homme mit environ un an à rejoindre Isentia. Sur son chemin, il avait traversé de nombreuses villes, chacune bien différente de la précédente. Cependant, toute lui avait apprit une seule et même chose : dans ce monde, loin des montagnes, seul la loi du plus fort et du plus riche comptait.
Ainsi, enfin arrivé à Isentia, Aurore en était arrivé à une conclusion : Les villes possédaient autour de ressources si ce n'est plus que les montagnes. Mais leur nature et la manière des les obtenir et de s'en servir étaient bien différentes de tout ce que le jeune homme avait connu jusque là. Heureusement, Aurore apprenait vite et savait s'adapter. Il avait beau ne pas savoir communiquer efficacement avec les gens de la ville, il était dégourdit. C'est grâce à ça qu'il réussit à obtenir quelques petits boulots lui permettant de survivre, allant même parfois jusqu'à vendre son propre corps. Et en restant dans cette ville, en la retournant dans tous les sens, un jour sans doute parviendrait-il à retrouver celui qu'il cherchait...
 
© Codage par Sanaito


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lutitest.forumactif.org
 
Fiche présentation Aurore
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Message de page d'accueil pour Amplificatum[Phantasmagoria]
» [Ketsuka] Barre de navigation et presentation de mes membre
» [Fiche Présentation] Abhess
» Code de présentation de fiche liens
» Code de présentation de fiche RP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Luti's Test :: Test :: Moi je teste !-
Sauter vers: